Les architectes

Concours n°8 de 1938, Rang : 77

Architecte diplômé par le Gouvernement (1921), École des Beaux-Arts, Diplômé du Centre d’Études Supérieures d’Histoire et de Conservation des Monuments Anciens.

TITRES ET FONCTIONS

Il est nommé Architecte en Chef des Monuments Historiques en 1939, chargé de la Savoie, de la Haute-Savoie (1939- 1942) et de la Haute-Vienne ; puis de la Drôme (1940-1942), de l’Ain (1940-1948) (avec une période d’intérim assuré par Berry de 1942 à 1943, dans l’Ain et la Saône-et-Loire) ; de la Loire-Atlantique (1941-1943), de la Saône-et-Loire (1942-1948), provisoirement de l’arrondissement d’Abbeville (1945-1948) et de l’Ardèche (1946-1947), et de la Somme et du Pas-de-Calais (1946-1956). Il est chargé au titre des BCPN de la colonne de la Grande Armée et du monument de la Légion d’honneur à Boulogne-sur-Mer en 1952. Il est nommé adjoint à l’Inspection Générale des Monuments historiques (1953-1974), chargé de la Loire, du Rhône, de la Savoie et de la Haute-Savoie, de l’Isère, de l’Ardèche, de la Drôme, des Hautes et Basses-Alpes ainsi que de la Corse; puis, en 1954, de la Côte-d’Or, de la Haute-Marne, de la Haute-Saône, du Doubs, du Jura, de la Nièvre, de la Saône-et-Loire et de l’Allier. En 1957, au titre d’Architecte en Chef, il est chargé des arrondissements de Sceaux (à l’exception de Vincennes), de St-Denis (à l’exception de la basilique) ; et, à Paris, du 1er au 8e arrondissement (à l’exception de Notre-Dame, Cluny, de la chapelle de la Sorbonne, du Val-de-Grâce, des Invalides et de !’École militaire). Il termine les travaux de l’église Notre-Dame de Boulogne-sur-Mer. En 1959, il est chargé du département de l’Eure et de la restauration du pavillon de l’Aurore à Sceaux ; de l’Eure-et-Loir (1962-1964) et, au titre des BCPN, de l’hôtel de Beauharnais. À partir de 1966, en sa qualité d’Architecte en Chef, il est chargé de la Seine-et-Marne, des 1e, 10e, 11e, 12e, 13e, 18e, 19e et 20e arrondissements de Paris (à l’exception de la rotonde de La Villette) qu’il conserve jusqu’en 1971, ainsi que la Cathédrale d’Amiens jusqu’en 1975.

PRINCIPAUX OUVRAGES

Dans le cadre de missions spéciales, il restaure et met en valeur la bibliothèque du Conservatoire National des Arts et Métiers ; les églises de !’Assomption et St-Nicolas-des-Champs, l’hôtel de Tremes, l’ancien hôtel des abbés de Fécamp à Paris ; la Cathédrale d’Amiens.

DISTINCTIONS

Chevalier de la Légion d’honneur en 1952, promu Officier en 1973.

Thèse concours : L'église Saint-Sulpice de Chars dans le Val-d'Oise

Inventaire :
Val-d’Oise / Chars / Eglise

  • Numéro de versement : 82/77
  • Numéro de carton : 1004
  • Numéro des documents : 16958, 16959
  • Numéro de carton : 2003
  • Numéro des documents : 79922 (2), 79923 (3), 79921 (1), 79921 (2), 79922 (1), 79922 (3)