Les architectes

Concours n°8 de 1938, Rang : 73

École des Arts Décoratifs, atelier Charles Genuys ; Architecte diplômé par le Gouvernement (1935) , École des Beaux-Arts, atelier Pontremoli ; diplômé du Centre d’Études Supérieures d’Histoire et de Conservation des Monuments Anciens.

TITRES ET FONCTIONS

Collabore à l’agence Brandt (1931) ; travaille sous la direction de P. Paquet (1934-1935) ; participe à l’exposition de 1937 en collaboration avec Ch et G. Dorian et J -P Paquet. Nommé Architecte en Chef des Monuments Historiques en 1939, il est chargé de l’Ardèche [jusqu’en 1942), de la Haute-Loire, du Puy-de-Dôme en 1940, de l’Indre-et-Loire en 1942, du Maine-et-Loire et du canton de Pont-l’Évêque dans le Calvados en 1945 ; de la Mayenne en 1948 ; du château d’Amboise en 1950 ; de la Cathédrale et de l’archevêché de Reims en 1951. Il est nommé à l’Inspection Générale en 1953 et chargé du Finistère, des Côtes-d’Armor, du Morbihan, de l’Ille-et-Vilaine, de la Mayenne et de la Sarthe. En 1959, il est chargé comme Architecte en Chef des treize derniers arrondissements de Paris (à l’exception de l’hôpital St-Louis, de la Salpêtrière, de l’ancienne abbaye de Port-Royal et de la rotonde de La Villette), de l’arrondissement de Sceaux (à l’exception de Vincennes), de St-Denis (à l’exception du Mont-Valérien, et de la basilique, attribuée en 1960) puis, en 1966, les 3e et 4e arrondissements de Paris lui sont attribués (à l’exception de l’hôtel de Cluny). En 1970, il prend la succession de Berry à l’hôtel St-Aignan, chargé des 11e, 12e, 20e arrondissements de Paris en 1973. JI est nommé Inspecteur Général des Monuments historiques en 1972, en Indre-et-Loire et en Maine-et-Loire. Il conserve jusqu’en 1980 les travaux de la Cathédrale et de l’ancien archevêché de Reims ; et, à Paris, de Notre-Dame, des hôtels de Beauvais et de Jeanne d’Albret et de l’hôtel Salé.

PRINCIPAUX OUVRAGES

Dans l’Indre-et-Loire (37), le prieuré de St-Cosmes, les châteaux d’Azay-le-Rideau, de Chenonceau, d’Amboise. Dans le Maine-et-Loire (49), la galerie de !’Apocalypse du château d’Angers, l’abbaye de Fontevrault ; le château et l’église Notre-Dame des Ardilliers, à Saumur, la Cathédrale de Reims, et Notre-Dame et l’hôtel Salé à Paris li s’est également occupé des secteurs sauvegardés de Richelieu, Saumur, Chinon et, avec L. Arretche et M. Marot, du plan de sauvegarde du Marais.

DISTINCTIONS

Membre de l’Académie d’Architecture, Chevalier de la Légion d’honneur en 1951, promu Officier en 1962, Chevalier des Arts et Lettres en 1960, Officier en 1965 puis Commandeur en 1972.

Thèse concours : L'église Saint-Étienne de Brie-Comte-Robert en Seine-et-Marne

Inventaire :
Seine-et-Marne / Brie-Comte-Robert / Eglise Saint-Etienne

  • Numéro de versement : 82/77
  • Numéro de carton : 1001
  • Numéro des documents : 16934, 16935, 16936, 16933
  • Numéro de carton : 2002
  • Numéro des documents : 56612, 56611