Les architectes

Retour architectes

École des Beaux-Arts, élève de Caristie.

TITRES ET FONCTIONS

Il entre au Service des Monuments historiques vers 1850 et exécute à Arles des travaux de consolidation et de dégagement à la suite de Questel. À partir de 1859, il entreprend d’importants travaux dans l’amphithéâtre de Nîmes. Dans cette ville, il restaure également les Thermes et la Nymphée ; puis. en 1867, lors des travaux engagés dans la crypte de l’église de St-Gilles, il met au jour le tombeau du saint. De 1897 à 1900, il est chargé de la conservation de l’ensemble des monuments classés du Gard, de la Drôme, du Vaucluse (à l’exception du théâtre d’Orange), des Bouches-du-Rhône. du Var et des Alpes-Maritimes.

PRINCIPAUX OUVRAGES

Il effectue de nombreux travaux dans le Midi de la France, les abbayes cisterciennes du Thoronet, de Sylvacane et de Sénanque; l’abbaye de Montmajour ; l’église et le cloître St-Trophime d’Arles ; le pont flavien à St-Chamas ; l’église St-Victor de Marseille, l’église et le cloître de Vaison ; l’église de St-Maximin dans le Var ; la chapelle du pont St-Bénézet à Avignon ; la maison romane de St-Gilles.