Les architectes

Retour architectes

Concours n°5 de 1920, Rang : 50

École des Arts Décoratifs de Limoges et de Paris, élève de Louzier et de Genuys.

TITRES ET FONCTIONS

Nommé Architecte en Chef provisoire pour le Gers en 1919, puis Architecte en Chef des Monuments Historiques en 1920, il est chargé successivement du Lot et du Lot-et-Garonne (1921-1933), de la Meurthe-et-Moselle (1929-1940), de la Somme (1933-1944), de l’Aube (1937-1940), de la Loire-Atlantique (1937-1941), de l’hôtel Bourrienne à Paris (1938), par intérim de l’Orne et la Mayenne (1940) et du Calvados (1941-1945).

PRINCIPAUX OUVRAGES

Le château Henri IV à Nérac, les coupoles de l’église Ste-Marie à Souillac, la porte de France et les remparts de Longwy-Haut, l’ancien petit séminaire de Pont-à-Mousson, la porte de Bretagne, l’église St-Jean à Paronne et la chapelle de St-Christ-Briest.

DISTINCTIONS

Mention au Salon des Artistes français en 1912, médaille de vermeil de la Société française d’Archéologie, Chevalier de la Légion d’honneur en 1937.

Thèse concours : L'église de la Nativité de Rougemont en Côte-d'Or

Inventaire :
Côte-d’Or / Rougemont / Eglise

  • Numéro de versement : 82/21
  • Numéro de carton : 1012
  • Numéro des documents : 14175, 14174, 41224
  • Archives : 80/11/27