Les architectes

Retour architectes

Concours n°18 de 1983-1984, Rang : 147

DIPLÔMES

Architecte diplômé de l’École spéciale d’Architecture (atelier Noviant) en 1968 ; Master in Architecture, Rice University à Houston, Texas, diplômé du Centre d’Études Supérieures d’Histoire et de Conservation des Monuments Anciens en 1983.

TITRES ET FONCTIONS

Architecte libéral, activité privée (1972-1987) ; architecte voyer de la Ville de Paris (1976-1980), Architecte des Bâtiments de France dans le Loir-et-Cher (1981-1983). Il est nommé Architecte en Chef des Monuments Historiques en 1984, chargé de l’Ille-et-Vilaine et des Côtes-d’Armor, et à partir de 1992, à Paris, des 1er et 2e arrondissements ainsi que du secrétariat général du Gouvernement, pour ses édifices classés depuis 1993, chargé d’étude de la zone de protection du patrimoine architectural et urbain des villes de la Ferté-Bernard, St-Calais dans la Sarthe et Pontlevoy et Montrichard dans le Loir-et-Cher. Président de la compagnie des Architectes en chef des Monuments historiques en 1991. Nommé ACMH des Bouches du Rhône (1993-1995) ; Architecte en Chef de l’Opéra de Paris (1995-2015) ; Chargé des Arènes d’Arles, du Théâtre de l’Odéon, du Théâtre de l’Opéra-Comique et des Hôtels dépendants du Premier Ministre. Membre de l’Institut – Académie des Beaux-Arts, section Architecture ; 
membre de l’Académie d’Architecture ; membre de l’ICOMOS et de la S.F.A ; 
Inspecteur Général des Monuments Historiques ; 
Expert Honoraire auprès de la Cour d’appel de Paris.

PRINCIPAUX OUVRAGES

Travaux de consolidation et de restauration de monuments historiques : en Ille-et-Vilaine (35), la chapelle St-Yves et le palais du Parlement de Bretagne à Rennes ; les remparts de Vitré et de St-Malo ; le Fort du Petit-Bée et celui de La Conchée : la basilique St-Sauveur de Redon. Dans les Côtes-d’Armor (22), la Cathédrale de St-Brieuc, les remparts de Dinan ; le château de Tonquedec ; l’église de Langast, les abbayes de Léhon et de Beauport : la flèche de l’église de Plestin-les-Grèves. Opéra Garnier de Monte Carlo ; Hôtel Balmoral, Principauté de Monaco. À Paris, le Grand Palais (Structures, restauration de la verrière et des façades, restauration du Salon d’Honneur) ; l’Opéra Garnier (ensemble des façades, Grand Foyer, Entrée et Rotonde des abonnés) ; l’Opéra-Comique (façade principale, étude de l’ensemble du Monument du Foyer) ; le Palais Royal : Ministère de la Culture (façade, escalier d’Honneur), Conseil d’Etat, Conseil Constitutionnel, Théâtre de la Comédie Française, Galerie d’Orléans, Théâtre du Palais Royal, Immeuble de la Banque de France ; le Théâtre de l’Odéon (restauration complète et réaménagement des dispositions intérieures) ; l’église Saint-Eustache (façade Sud, couvertures du chevet et du transept, vitraux du chevet) ;l’église Saint-Roch (façade principale, Chapelle de la Vierge) ; l’église Notre-Dame de l’Assomption ; l’Oratoire du Louvre ; l’Hôtel Matignon et le Pont-Neuf. Jardin historique : le château de Bien-Assis à Erquy. Concours et constructions contemporaines : les crèches Rodin et de Bois-le-Prêtre ; le musée de l’automobile du Mans (1988) : la galerie Didier Imbert Fine Art à Paris (1990) ; projet pour la société Total France (1993).

DISTINCTIONS

Officier des Arts et Lettres ; Chevalier de la Légion d’Honneur.

Thèse concours : L'église Saint-Cyr et Sainte-Julitte à Monthou-sur-Cher dans le Loir-et-Cher

Inventaire :
Loir-et-Cher / Monthou-sur-Cher / Eglise Saint-Cyr et Sainte-julitte

  • Numéro de versement : 82/41
  • Numéro de carton : 1019
  • Numéro des documents : 060480, 060479, 060478
  • Archives : (ex 4° doc. 295 (1 à 3) et (F° doc. 6)) 80/11/59 et 80/11/51