Les architectes

Concours n°NT de 1913, Rang : 42

École des Beaux-Arts, atelier Jules André.

TITRES ET FONCTIONS

Il est membre de l’Institut, puis architecte diocésain en 1889, chargé de la Cathédrale de St-Claude (Jura) en 1892, des édifices diocésains d’Auch (Gers) en 1901 et de ceux de Montauban en 1905. En 1912, il est Architecte en Chef des Bâtiments civils et Palais nationaux pour le Panthéon (en remplacement de Laloux) puis il est nommé sur titre Architecte en Chef des Monuments Historiques (1913-1928), chargé du Morbihan. Il supplée Haubold dans le Finistère en 1914. Enfin il est chargé de l’Ille-et-Vilaine en 1920, de l’arrondissement de Sceaux (à l’exception du château de Vincennes), du Palais de justice de Rennes en 1921, de l’École militaire ainsi que de l’hôtel de Crillon à Paris en 1926. En 1916, il est chargé de !’École des Beaux-Arts.

PRINCIPAUX OUVRAGES

Le château d’Augerville (Loiret), la Cathédrale d’Auch (Gers) et un hôtel particulier à Cholet (Maine-et-Loire).

DISTINCTIONS

Grand prix de l’exposition universelle à Paris (1889), médaille d’honneur (1897). Officier de la Légion d’honneur (1923).

Projets