Les architectes

Concours n°NT de 1970, Rang : 111

DIPLÔMES

diplômé de l’École spéciale d’Architecture en 1951 (atelier Auguste Perret).

TITRES ET FONCTIONS

Architecte libéral depuis l 952 ; architecte divisionnaire de la Ville de Paris ; architecte divisionnaire de la Préfecture de police ; professeur à l’École spéciale d’Architecture. Après avoir présenté le concours de 1962-1963, il est mis en réserve et nommé Architecte en Chef des Monuments Historiques en 1970. Il est alors chargé de l’Ardèche et de la Drôme (1970-1980), de l’Ain (1971-1974), du Doubs (1980-1984), du Jura (1980-1989) et de la Marne (1985-1992). A partir de 1992, il conserve l’église St-Jacques-le-Majeur à Reims. Membre de l’ICOMOS et de la SFA

PRINCIPAUX OUVRAGES

Dans l’Ain (01), l’église abbatiale de Brou, le presbytère d’Ars. Dans l’Ardèche (07), l’église de Bourg-St-Andéol, le château de Tournon, l’église et le château de Cru as, la Cathédrale de Viviers. Dans la Drôme (26). à Suze-la-Rousse, restauration du château et création de l’Université du Vin ; les châteaux de Montélimar et de La Voulte ; le « Palais idéal » du facteur Cheval à Hauterives. Dans le Doubs (25), la Cathédrale St-Jean, l’église de la Madeleine et le palais Granvelle à Besançon, les Salines royales d’Arc-et-Senans, l’abbaye de Montbenoît. Dans le Jura (39), l’église collégiale et !’Hôtel-Dieu de Dole, l’église et les Salines royales de Salins, le site archéologique de Villars-d’Héria. Dans la Marne (51), à Reims, l’hôtel de l’intendance de Champagne, l’Hôtel de Ville, l’hôtel Le Vergeur, l’église St-Jacques-le-Majeur ; à Châlons-sur-Marne, !’Hôtel de Ville, la Cathédrale St-Étienne À Paris, les hôtels d’Aumont, de St-Aignan (dans le 4e arrondissement) et la place des Vosges, les hôtels de Coulanges, de Rohan, de Châtillon, l’hôtel de Gunzbourg (dans le 17e arrondissement).

Thèse :

12663 (Jouve, Jean-Pierre)

Thèse concours