Les architectes

Concours n°5 de 1920, Rang : 52

École des Beaux-Arts et des Arts Décoratifs, élève de Vaudremer et de Charles Genuys, son père.

TITRES ET FONCTIONS

Dès 1903, il travaille aux côtés de son père puis il est chargé de missions pour les Monuments historiques à partir de 1905. Il est nommé Architecte en Chef des Monuments Historiques en 1920, chargé des Hautes-Pyrénées (à l’exception de la Cathédrale de Tarbes), de la Drôme, des Basses-Alpes et Hautes-Alpes, de la Loire-Atlantique, du Finistère (1921), de l’Eure (1925), de l’arrondissement de Versailles et de Rambouillet (1926), de l’hôtel de Cluny (1929), des arrondissements de Soissons (1933) et de Château-Thierry (1936), et de l’École militaire à Paris (1937).
Il est professeur à !’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs depuis 1912.

PRINCIPAUX OUVRAGES

Le château et la Cathédrale de Nantes, les châteaux de Goulaine et de maisons et le musée de Cluny. Il a également effectué des relevés pour les Monuments historiques entre autres l’église de Blois, le théâtre gallo-romain de Bonchands, les églises de Mezy-Moulins et de St-Amand.

DISTINCTIONS

Médaille au Salon des Artistes français de 1909, Chevalier de la Légion d’honneur.

Thèse concours : L'église Saint-Amand à Saint-Amand-sur-Fion dans la Marne

Inventaire :
Marne / Saint-Amand-sur-Fion / Eglise

  • Numéro de versement : 82/51
  • Numéro de carton : 1014
  • Numéro des documents : 14170, 14171, 14172, 17173
  • Archives : (ex 4° doc. 34) ; 80/11/27