Les architectes

Retour architectes

École des Beaux-Arts, élève de Baudot, atelier Questel-Pascal.

TITRES ET FONCTIONS

Il réalise une étude sur l’église de St-Gilles (Manche) qu’il expose au Salon de 1881 ; il est nommé rapporteur près le Comité des travaux diocésains en 1883. Il est attaché à la Commission des Monuments Historiques en 1885 puis nommé architecte diocésain de Luçon (1886), de Clermont (1891), du Puy (1896). À partir de 1897, il est chargé des départements de la Corrèze, du Cantal, du Lot, du Tarn-et-Garonne et de l’arrondissement de Clermont dans l’Oise, mais en 1909, il est nommé architecte diocésain de Beauvais et se défait du Tarn-et-Garonne (à l’exception de Montauban). En 1916, il est chargé de la Seine-Maritime et, en 1919, il cesse d’exercer ses fonctions, mais il garde, à titre provisoire, les monuments de Beauvais et de Rouen.

PRINCIPAUX OUVRAGES

Il restaure la Cathédrale et la tour St-Romain à Rouen (Seine-Maritime), l’église St-Martin à Argentan (Orne) ; les églises de Bagneux, de Nogent-sur-Marne, de Fontenay-les-Louvres, de Longpont et d’Athis-Mons en région parisienne ; de St-Martin-aux-Bois, de Verberie, de Noël-St-Martin, de Maignelay (Oise), de St-Robert et d’un tombeau de l’église d’Ayen (Corrèze) ainsi que les églises de Mauriac et d’Ydes (Cantal). les églises de Vouvant et de Mareuil-sur-Lay (Vendée) . Il est l’auteur des maquettes et des modèles en plâtre du musée du Trocadéro.