Les architectes

Retour architectes

École des Beaux-Arts, élève de son père Émile Boeswillwald.

TITRES ET FONCTIONS

Il est l’architecte de Bourges. À la mort de Viollet-le-Duc, il est chargé des remparts de la cité de Carcassonne (1879). Le 26 mars 1885, il est attaché à la Commission des Monuments Historiques puis nommé Inspecteur général dix ans plus tard. Il succède à son père à la Cathédrale de Toul et à Nancy puis cesse ses activités en 1929.

PRINCIPAUX OUVRAGES

Il effectue des travaux dans les églises de Rampillon (Seine-et-Marne), d’Appoigny, de St-Père-sous-Vézelay, de St-Étienne ainsi qu’à la flèche de la tour de l’Horloge à Auxerre (Yonne) ; il restaure l’église et le cloître de St-Gengoult puis l’ancienne Cathédrale de Toul (Meurthe-et-Moselle) ; l’ancienne Cathédrale de Laon (Aisne) et les remparts de Guérande (Loire-Atlantique). À Paris, il dirige les travaux de la Ste-Chapelle et ceux de l’hôtel de Cluny.